ActusAvant-Match

National J26, US Concarneau – SC Toulon

Le Sporting retrouve Vito Grasso, un ancien de la maison à moins que ce ne soit l’inverse pour cette 26ème journée de la saison….

Je vous assure que c’est une véritable épreuve qu’écrire ces avant-matchs. en effet, la saison est terminée et l’on en connait tous l’issue.

Quels leviers de motivation ?

Nous l’avons déjà dit dans nos différentes émissions, sur le forum de notre partenaire LaRascasse.fr ou les réseaux sociaux : quels leviers trouver aujourd’hui pour voir une équipe proposer autre chose qu’une bouillie de football ? Que tenter de faire passer comme message en qualité de supporters qui pourrait résonner chez les joueurs ?

Nous avons parlé de fierté, de devoir, d’amour du maillot, d’ambition personnelle mais pour l’heure rien n’y a fait. Le coach a eu beau gueuler du bord de touche ; dire à qui voulait l’entendre que tout allait bien aux entraînements ; que le groupe progressait et les recrues apportaient : hormis lors de notre unique victoire de la saison face à Villefranche, nous restons sur notre faim… en attendant la fin !

Vous faire préférer le train…

Le classement et les résultats n’étant pas fait pour dynamiser les troupes, nous avons appris que les joueurs effectueraient le voyage dans le Finistère en train… Ras-le-bol, manque de respect ou de considération : il est évident qu’un tel voyage et dans ces conditions n’est pas fait de prime abord, pour mettre le groupe dans les meilleures conditions. Mais finalement, à quoi bon ?

Lorsque l’on se remémore le manque d’implication, d’engagement de certains lors des 2 derniers matchs peut-être, que ces hommes à la tunique Azur et Or n’ont que ce qu’ils méritent ? Peut-être que l’actionnaire majoritaire estime ne plus devoir lui non plus faire d’efforts eut égard aux résultats fournis ? Actionnaire qui nous l’avons déjà rabâché est aussi et très grandement responsable de cette calamiteuse saison.

Qu’attendre ?

Honnêtement, je n’attends plus rien. Si ce n’est la fin du pire championnat auquel j’ai pu assister en 40 ans d’amour pour ce club. Je vais même vous dire : le stade, le Sporting, ne sont plus aujourd’hui qu’un prétexte pour voir les potes. D’ici à ce que le club décide d’opter pour les huis-clos en cette période d’épidémie de COVID-19, il faudra trouver d’autres supports de réunion… Et encore, si la phase 3 entrait en action, tout le monde resterait cloîtré chez soi.

Mais j’y pense : cette pandémie : ne serait-elle pas une aubaine ? Soyons fous : imaginons que la compétition ne puisse se terminer, les matchs seraient reportés et l’équipe pourrait bosser à fond ; elle reviendrait dans quelques mois disputer sa fin de championnat et métamorphosée, se maintiendrait…

Bon j’arrête là mes âneries. Je vous assure n’être ni sous l’emprise de l’alcool ou d’un quelconque psychotrope ! Ce scénario délirant sort juste de l’esprit d’un supporter dégoûté par tant de gâchis et qui n’avait rien à écrire et pourtant : vous m’avez lu 😉

Forza… Ce que vous voudrez !

Nicolas Miniscalco, président du M.A.O.

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer