ActusInterview

Claude JOYE – Interview à mi-saison

En ce samedi matin, 2 membres du M.A.O. avaient rendez-vous avec l’actionnaire majoritaire du Sporting Club Toulon. Voici le compte-rendu de notre entretien…

« Pour la montée en National je suis encore plus confiant que la saison dernière… »

Claude Joye – 22/12/2018

Bonjour Claude, à la trêve quel bilan tirez-vous ?

Concernant la 1, si l’on gagne nos 2 matchs en retard, nous serions à 3 points du leader. Parmi les bonnes nouvelles, vous le savez déjà, Barbier est enfin qualifié après de nombreuses péripéties… Mais aussi, le retour annoncé de Mama Seïbou à la reprise. Il s’est entrainé normalement toute la semaine et après avis médical d’une spécialiste à Marseille, il est déclaré apte pour le service. Même si ce n’est pas pour tout de suite, Diallo reviendra plus tôt que prévu puisqu’on peut l’espérer opérationnel pour les 2 derniers mois de compétition.

Et au niveau des autres catégories ?

Pour la R1, l’objectif est clairement le maintien. Cette équipe subit suite aux nombreuses blessures de joueurs de l’équipe 1ère, énormément de non redescentes. On a pu le constater dimanche, avec des joueurs comme Andréani dans les buts, de Michel devant ou Medoukali derrière, l’apport d’expérience permet à coach Hachfi d’avoir une équipe plus costaude, plus compétitive. Sans quoi, sans elles ou des montées de U19 prêts pour ce championnat, l’entraineur fait avec ce qu’il a…

Pour les U19, Youssef Sif nous l’avait dit, que ce soit en Nationaux, R2 ou D1, il y a un groupe étoffé dont la valeur est bien plus grande que ce que les classements laissent voir (N.B. : hormis pour la D1, le SCT est leader). Certains joueurs ont pris conscience du niveau, d’autres se révèlent. De plus, compte tenu du nombre de licenciés, il y a de la concurrence à tous les postes ! A titre personnel, je suis convaincu que les Nationaux vont faire quelque chose de beau en Gambardella.

D’ailleurs où se jouera le match face à l’OGC Nice lors du prochain tour ?

A Mercheyer. L’équipe a une revanche à prendre sur les Niçois qui nous ont battus à domicile…

Et les féminines ?

L’objectif est aussi le maintien. Sur le papier, l’équipe est compétitive mais avec 19 cartons, le groupe de Marco Zanotti a pris 2 points de pénalité… Entre les suspensions et les blessures, l’équipe est décimée.

Parlons du cas Chehata qui de l’extérieur peut nous rappeler celui de Ramos…

Ce sont 2 cas différents. Concernant Franck, il n’est peut-être pas fait pour jouer au Sporting. C’est un bon joueur et c’est pour cela que nous l’avons recruté mais Toulon et son public est des plus exigeant. On l’a vu : le public l’a sifflé lors de ses 2 premiers matchs. Sur une saison ça n’est pas tenable. D’autres joueurs se sont révélés à son poste. Nous travaillons à un départ. Le joueur a une piste et nous sommes en pourparlers avec le club.

D’autres joueurs ont aussi été sifflés par le public. On pense par exemple à Ayrton Piñheiro…

Ayrton a réussi de bons matchs. Ses performances sont peut-être à l’image de l’équipe ce dernier mois de décembre.

Des renforts sont-ils prévus pour atteindre l’objectif d’accession ?

Nous avons pris Diop. Il est à court de forme mais a un gros potentiel.

Gros potentiel que le M.A.O. avait relevé comme des gens du club lors des matchs de préparations…

Il est là et nous comptons sur lui. C’est un joueur polyvalent qui peut challenger un Fall sur son poste de latéral ou jouer au milieu dans le couloir.

Donc pas d’autre renfort ?

Si Chehata part, nous recruterons un gardien. Si le match face à Monaco avait eu lieu, c’est Andréani qui devait jouer.

Est-ce à dire que comme beaucoup de supporters, le staff et les dirigeants constatent que Jody Viviani est insuffisamment décisif ?

Nous le savons tous, une équipe ambitieuse a besoin d’un bon buteur mais aussi d’un gardien capable de rapporter des points. Il faut au Sporting ce profil.

Autre question que les supporters se posent : si Fabien Pujo n’atteignait pas l’objectif de montée au rang supérieur, serait-il remplacé ?

Fabien a 2 ans de contrat. Nous travaillons sur la durée et l’apport de joueurs formés au club dans le groupe sénior en est la preuve…

Guillaume Deville président de l’association SCT intervient…

Un tiers de l’effectif de N2 est constitué de toulonnais, de joueurs formés au club : Andréani, Guilavogui, Michel, Magaddino, Belkassam ou le retour de Pollano pour ne citer qu’eux.

Sans compter les apparitions régulières d’autres joueurs issus de la R1 ou des U19 lors d’entrainements de la 1…

Tout à fait, il faut savoir que le Sporting ça n’est pas que la 1. Le club vient d’obtenir le label Elite pour toutes ses catégories pour la saison 2018/19. Une première ! Le club possède 40 éducateurs diplômés. C’est bien la preuve que nous travaillons aussi sur la formation. Même si l’équipe 1 doit être la locomotive. L’arrivée de Papou, éducateur arrivant de la Seyne/mer et connu pour ses qualités a été recruté dans ce sens.

Un dernier mot Claude ?

Plus encore que la saison passée, j’ai bon espoir pour la montée. Elle se jouera à couteaux tirés entre 3 ou 4 équipes. Mais à la fin, c’est nous qui monterons. Je veux être confiant…

N.B. : Une enquête étant en cours, nous n’évoquerons pas les sanctions obtenues par le club suite au match de CDF à St-Raphaël. Et, encore moins les ennuis judiciaires pour certains supporters et membres de la sécurité.

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page