ActusInterview

Claude JOYE : l’heure du bilan

C’est en fin d’après-midi et après 2 assemblées générales, dont 1 extraordinaire, que Claude JOYE a reçu le M.A.O. afin de faire un 1er bilan sur la saison 2019/20…

Claude, quel bilan tirer de ce début de saison ?

C’est une grosse déception. Nous avons fait une erreur d’analyse. Avec la cellule de recrutement nous avons estimé que le groupe avait le niveau pour se maintenir. Notre stratégie était de conserver les artisans de la montée et d’y adjoindre des joueurs en devenir ; que l’on pourrait faire progresser. Avec le recul, nous avons peut-être gardé trop de joueurs mais notre ambition était claire : un maintien « tranquille » pour la 1 et monter en N3 avec la R1…

Pour l’heure, on est loin de ces objectifs…

Lors des 4 premiers matchs, nous avons fait preuve de malchance. L’équipe était au niveau. Nous devrions avoir au minimum 4 points de plus et la situation serait toute autre.

Des erreurs ont tout de même été commises…

Je le redis, nous pensions que le groupe aurait le niveau et notre début de championnat où l’on ne perd pas « valide » cette analyse. Mais ma grosse erreur est de n’avoir su retenir Karim Masmoudi. Au-delà de ses compétences, il était la courroie de transmission entre le coach et les joueurs. Nous sommes souvent en contact (il nous montre le dernier SMS qui date du jeudi 12 décembre 2019), il nous envoie des messages d’encouragement ou nous conseille des joueurs qui pourraient aider le Sporting

Jean-Marc et Victor doivent réussir…

Puisque tu l’évoques, que peux-tu nous dire du mercato hivernal ? Où en est-on de la demande du club auprès de la DNCG ?

Comme je vous l’annonçais lors de l’assemblée générale, nous visons 4 recrues. Ce pourrait être 6 si nous connaissons des départs. Nous devrions avoir finalement la réponse de la DNCG (étendre le montant de l’encadrement salarial afin de pouvoir recruter) mardi 17. Jean-Marc et Victor travaillent. Je peux vous dire que nous avons déjà signé 1 joueur offensif, mais que nous attendons la validation du transfert d’une fédération étrangère où il évoluait jusqu’à présent. Si celle-ci était réactive, ce joueur pourrait même être aligné dès vendredi prochain…

Ceci veut donc dire que les responsables que tu as nommé travaillent à fond sur le recrutement de joueurs capables de renforcer l’équipe ?

Jean-Marc et Victor ont une lourde responsabilité : ne pas se planter… On peut sur 1 joueur mais là, il en va de l’avenir du Sporting en National !

Des départs sont-ils prévus ?

Vous le savez déjà, Kanté nous a quitté : un monsieur. Mais nous avons mis sur la liste des joueurs pouvant partir, Diallo, Mambu, Ghrieb, Pinheiro. Il était aussi question de Mendy, mais son profil et son gabarit pourraient nous être utiles…

On parle de recrues, de départs mais as-tu des satisfactions ?

Nos 2 minots : Andréani et Guilavogui. Mais je peux citer Sahnoune qui a joué sur une jambe hier soir ; Zouaoui ; Delgado qui malgré le manque de compétition marque encore ; Pioton qui commence à se montrer à son avantage et Seye que je regrette de ne pas voir assez…

Un effet Zvunka ?

Justement tu évoques un Sahnoune blessé, un Delgado qui avait disparu des radars ou un Seye aussi. Profitons-en pour évoquer Victor Zvunka que nous n’avons pas ménagé ces derniers temps dans l’émission DEBRIFAVIF…

Victor est un travailleur, il cherche des solutions. Lorsque l’on est dans le doute et en difficulté comme nous le sommes, on tâtonne. D’où la difficulté de sortir une composition d’équipe qui perdure. Celle d’hier soir se rapproche sans doute pour l’heure de ce que l’on peut faire de mieux.

Peut-être ? Mais certains choix nous interpellent : la titularisation d’une charnière Driss Ouasfane/Bayo ; Laisser Sahnoune sur le pré alors qu’il joue sur une jambe et que nous avons le soldat Leleu ; ne pas faire ou trop peu de changements ; …

Victor cherche la meilleure formule avec le groupe à sa disposition. Sortir Sahnoune ? Le joueur lui-même ne veut pas sortir…

Sans parler de ses sorties dans la presse. Encore vendredi au sujet de Mambu, Gomis…

J’en ai parlé avec lui. Il est clair que certaines choses ne doivent pas paraître. Mais il m’a affirmé que ça n’était pas ses propos.

Puisque l’on est sur les sujets qui fâchent, évoquons la joie et les paroles de Jean-Marc Ferreri sur OM Tv affublé, de sa belle écharpe Bleue et blanche…

Nous l’avons évoqué ensemble : Jean-Marc est très touché par l’ampleur que cet épisode a pris et les réactions des supporters. Il a commenté le match de l’OM avec un journaliste de TMC. Il a été pris au piège. Azzedine Ahmed-Chaouch est un grand fan de Marseille, Jean-Marc a été embarqué dans son euphorie. Cet homme est un atout pour le Sporting. Il est apprécié, a le contact facile et nous ramène des partenaires. Il a 2 missions : le développement sportif et commercial du club… Pour en revenir à l’écharpe, c’est une erreur, il le reconnait.

Tous les gens voulant aider le Sporting sont les bienvenus…

Parlons maintenant d’un autre sujet qui t’a fait rapidement réagir : Mourad Boudjellal. Pourrait-il être un plus pour le club ?

Connaissant la propension de Mourad Boudjellal à s’exprimer, on peut s’interroger : est-ce un effet d’annonce ou une réelle volonté ? La porte n’est pas fermée. Toutes les personnes voulant aider le Sporting sont les bienvenues ! Si Mourad a la volonté d’apporter des compétences au club, c’est la même chose. Je regrette juste qu’il ne m’ait pas appelé avant de faire cette sortie médiatique…

Mourad Boudjellal aurait fait un effet d’annonce ? Cette sortie n’est pas innocente. Il a d’ailleurs de nouveau évoqué le SCT lors du « Late Football Club » le 12 décembre. Aussi, soyons clairs : une rencontre est-elle prévue ?

Pour l’heure, rien n’est arrêté mais oui, une rencontre doit être mise en place.

La question est peut-être naïve mais la mairie, pourrait-elle pousser à un rapprochement ? Bien qu’elle n’ait pas à interférer dans la vie de la SASP…

Il n’y a pas de raison. Les relations avec la mairie sont excellentes et elle respecte ses engagements. Vous avez pu constater que les travaux de modernisation du stade ont démarré. D’ailleurs, je peux vous annoncer que l’aménagement du futur centre d’hébergement commencera bientôt : 16 lits destinés à héberger des U19 nationaux mais aussi, 4 séniors dans l’attente de trouver un habitat personnel. Tout devrait être prêt à l’été 2020.

Peux-tu nous dire un mot sur « l’affaire CATTIER » ? Rappelons aux lecteurs qu’au lendemain de la défaite de Jura Sud à BR et annihilant toute chance pour les jurassiens d’accéder au National, des joueurs et le coach de ce club avaient accusé leur gardien d’avoir été contacté par des gens du Sporting.

Comme vous le savez sans doute, les joueurs ont été entendu et une enquête est en cours. Je ne suis pas inquiet, il n’y a rien dans cette « affaire ». C’est ma conviction profonde.

Je ne peux me projeter dans une perspective de descente…

Parlons du futur et de 2 scénarii possibles : le maintien, la descente…

Je ne peux me projeter dans une perspective de descente… je n’en ai jamais connue. Nous faisons tout pour nous renforcer et nous sauver. Une descente ce serait compliqué. Beaucoup de joueurs présents ont connu les dernières accessions. Faudrait-il repartir avec eux ou, rebâtir ? Ce serait long alors que l’ambition est d’atteindre le plus rapidement possible le monde pro. Non, vraiment, je ne peux me résoudre à envisager de descendre.

Et si nous nous maintenons ?

Victor Zvunka serait conservé. C’est dans notre accord. Et, nous bâtirons une équipe la plus compétitive pour être ambitieux.

Claude Joye a-t-il commis des erreurs ? Est-il mal entouré ?

Oui, comme je l’ai reconnu plus tôt. Mais cette saison me permet de voir qui est réellement attaché au club. Mais aussi, qui était là pour en profiter. Les vrais amoureux, ceux présents pour servir et non se servir, lorsqu’ils partent ne parlent jamais en mal du Sporting… A titre purement personnel je conclurais en disant que le foot n’est pas une science exacte et qu’il ne faut pas perdurer dans l’erreur…

Avant de réellement finir l’entretien Claude, nombreux sont les supporters à se plaindre de la communication quasi absente ou trop clinquante du club. Ne penses-tu pas que c’est un axe d’amélioration ?

Sans doute. Peut-être ne sommes-nous pas suffisamment présents ? Mais vous, vous êtes là avec vos émissions et occupez le terrain…

Certes mais nous ne sommes pas toujours tendres (rires). Ne penses-tu pas qu’il pourrait être intéressant pour les supporters de connaître les lieux et horaires d’entraînements ; les blessés ; les suspendus ; pourquoi pas les anniversaires ou heureux événements… ?

Ce sont de bonnes idées, c’est à creuser. Mais je ne veux pas donner trop d’infos à nos adversaires (rires)… Puis ça voudrait dire que Victor, ou un membre du staff, se charge de nous donner les infos. Et ça n’est pas je crois ce qu’ils préfèrent. Par contre, je peux vous annoncer 2 choses : la boutique en ligne sera effective dès la semaine prochaine et la billetterie en ligne d’ici la fin d’année.

Interview par Manu, Nicolas et en présence de Christine Joye et Eddie du Musée du Sporting Toulon (non officiel)

Laisser un commentaire avec Facebook

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page