ActusCompte-RenduRazCast Tv

SC Toulon – Olympique de Marseille, le compte-rendu (J20)

Quelle que soit la division, cette affiche aura toujours une saveur particulière…

SCT – OM, crédit photo : M.A.O.

En ce vendredi soir, Toulon jouait la lanterne rouge. Un bon dernier de championnat. Dernier ? Sur les 20 premières minutes, difficile de croire à ce classement tant l’équipe olympienne parvenait à bouger les locaux.

Barbier… et de 3 !

Une entame de match marseillaise tonitruante, 2 occasions et sur une récupération, gros travail de Goncalves sur son côté gauche qui lève la tête et remise pour Ghrieb. Le centre trouve la tête de Barbier : imparable ! 1/0.

3 minute plus tard, Goncalves sur une nouvelle passe décisive de Ghrieb fait montre de toute sa puissance et vient marquer ce fameux but qui le fuyait depuis trop longtemps.

A 2/0, le public commence à croire au match « facile » et au score fleuve. Il n’en est rien et les supporters Azur et Or voient les phocéens finir fort. Mi-temps.

Un Sporting moins fringant…

Dans les premières minutes, Goncalves encore lui oblige le gardien Escales à s’employer mais c’est pourtant l’OM qui réduit la marque par Ben Fredj. Le rythme est soutenu et le portier marseillais est sollicité. Toulon cadre 4 de ses 7 tirs, Marseille pousse sans jamais réellement mettre en danger Andréani (2 tirs cadrés dont le but).

Si lors de la première période le duo Seïbou/Moulet est impérial, en cette seconde mi-temps, il doit s’employer de fort belle manière pour endiguer les assauts adverses. Toulon parvient à se faire peur sur des « excès » de gourmandise, de relance ou de trop grande confiance…

La partie est des plus vivante et le public commence à craindre la « cagade » qui verrait son équipe concéder un but synonyme de nul. Il n’en est rien. Si Toulon a su provoquer la victoire il a sans doute une nouvelle fois bénéficié de ce facteur chance qui semble revenir depuis les dernières rencontres. J’en veux pour preuve cet accrochage dans la surface toulonnaise dans les dernières minutes non sifflée par Mr Louis Lungeri arbitre aux décisions parfois… surprenantes toutes à la faveur des visiteurs sauf…

Les joueurs

Andréani n’a eu que peu d’arrêts à faire et les aura bien fait. Il est un peu le porte bonheur puisque depuis sa titularisation, Toulon est sur une phase ascendante ;

Le Soldat Leleu a encore une fois fait brillamment le job sur son côté droit. Son pendant à gauche Zouaoui s’est montré rassurant et des plus offensif. La charnière Medoukali/Ouasfane (les géants toulonnais comme les a surnommé le coach David Le Frapper) ont été plutôt costauds. Anthony se fendant même de montées toutes en révolte. Dommage que sur l’une des actions toulonnaises il préféra la bicyclette à la talonnade…

Au milieu et comme dit plus haut, Mama et Kenny ont été énormes. Que leurs retours font du bien.

Côté attaque, Toulon connait une nouvelle 3G. Plus efficace et performante Ghrieb/Goncalves/Guilavogui ça perfore, ça provoque et ça distribue. Mention spéciale à Barbier auteur de son 3ème but en 3 rencontres. Pourvu que ça dure…

Côté remplaçants, Atlan aura permis d’assurer le résultat dans un milieu à 3 défensifs et la recrue Enjolras aura sur ses 5 premières minutes de jeu en Jaune et Bleu montré qu’il a de la « conversation » comme on dit à Toulon !

Forza

N. M. – président du M.A.O.

Les statistiques du match par notre partenaire AMASTAT

SCT – OM, crédit photo : M.A.O.

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

A lire aussi...

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer