ActusInterview

A la rencontre de… US Créteil 1936

Cette semaine et avant le match face à l’US Créteil, c’est US Créteil 1936, un média supporter que nous rencontrons…

Peux-tu nous faire un bref historique et la motivation de créer le site des supporters de l’US Créteil 1936 ?

US Créteil 1936 est un média supporter et il existe depuis plus de 3 ans maintenant. Le site internet officiel du club est très pauvre depuis des années, le club communiquant très peu. Nous avons donc voulu créer un site permettant à tous les amoureux de Créteil d’avoir des informations au plus près sur l’actualité du club, mais aussi de façon objective et indépendante.

Quel est votre lien avec le club ?

Nous n’en avons aucun. Nous sommes indépendants et si nous voulons critiquer le club ou ses dirigeants, nous en sommes libres sans censure. Malgré tout, il nous arrive régulièrement d’interviewer des joueurs ou des dirigeants. Je sais que nous sommes très suivis parmi les joueurs de l’équipe première et des autres équipes du club.

Peux-tu nous le présenter ?

L’US Créteil a été fondé en 1936. C’est un club omnisport qui compte plusieurs équipes ou sportifs de haut niveau, comme en Hand, en Volley ou en cyclisme. Niveau football, le club a longtemps végété dans les divisions inférieures, et en 1984/87, il a connu 4 montées successives pour accéder pour la première fois en Division 2 à l’époque. Depuis, il a régulièrement fait l’ascenseur entre la D2/L2 et le National, si on omet la descente de l’année dernière bien sûr. Niveau titres, le club a été Champion de National en 2013 et de National 2 la saison dernière. Comme Toulon, Créteil est un promu. Sauf que celui-ci marche plutôt bien.

Surfer sur l’euphorie de la montée…

Comment l’expliques-tu, quelles sont les ambitions côté tribunes ?

L’équipe surfe sur l’euphorie de la saison dernière. Mais je pense que c’est surtout la patte Secretario qu’il faut féliciter. Depuis qu’il est arrivé au club, il insiste sur la concentration et l’envie de se dépouiller pour les coéquipiers. Ça a l’air bateau comme rengaine, mais c’est le fondement du football. Il faut aussi souligner que de nombreux jeunes joueurs ont profité de la descente pour intégrer l’équipe première comme Soare, Dauchy, Belkouche ou Baptista. Habituellement, ils partent vers des grands clubs très jeunes, et le club ne profite pas de leur talent. La descente leur a permis d’intégrer l’équipe première et elle peut (enfin) profiter du potentiel de ses jeunes. Il faut aussi féliciter le club pour avoir recruté quelques bons joueurs comme Fabio Pereira qui sera malheureusement absent vendredi (carton rouge face au Red Star). En fin de saison dernière, Rui Pataca, le directeur sportif, a évoqué l’ambition d’une deuxième montée successive. Je pense que les supporters sont cependant réalistes, et qu’ils veulent simplement vivre une belle saison avec un maintien facile et quelques bons résultats, même si la question du retour en Ligue 2 est importante sur le court terme.

Quelle image a-t-on du Sporting Club Toulon depuis Créteil ?

Pour ma part, je ne connais que peu le Sporting. Je connais ce qu’en évoque Rolland Courbis sur RMC, à savoir que c’est un club qui a une grande histoire. Toulon a connu la coupe d’Europe (NDLR : presque…) je crois, la D1, et a quelques titres à son actif.

Connaissez-vous des joueurs ayant évolué à Toulon ?

Je sais que des grands joueurs comme David Ginola et Delio Onnis y ont évolué.

S’il y avait un joueur (des) à suivre à Créteil, qui serai(en)t-il(s) ?

Malheureusement, l’équipe subit actuellement une épidémie de blessures incroyable et nos meilleurs joueurs sont absents. Soare, Baptista, Mokdad, Silva, sans oublier Pereira qui a pris un rouge face au Red Star ne devraient pas être alignés vendredi. S’il y avait un joueur à suivre, je dirais d’être attentif à Veron le gardien, à Belkouche, défenseur, et surtout à Jason Buaillon, notre capitaine. C’est un milieu de terrain très inspiré capable de distiller de très bons ballons et il marque régulièrement de superbes buts de très loin. D’ailleurs c’est lui qui tire les coup-francs.

La proximité du PSG fait-elle beaucoup d’ombre à l’USC ? Créteil, c’est plutôt comme chez nous « supporte le club de ta ville » ou, « allons vers ce qui brille » ?

Le contexte géographique et sociologique fait qu’effectivement la très grande majorité du département supporte le PSG ou un autre club de Ligue 1. A Créteil, il n’y a qu’une poignée de fidèles au club, ainsi qu’un noyau de supporters ultras limité en nombre mais très actif. L’affluence et l’engouement populaire laissent toujours à désirer, le contexte n’aidant pas.

Comment vois-tu ce match ?

Je pense que ça sera un match plutôt fermé. Notre ligne d’attaque est décimée par les blessures, alors que notre défense est quasiment au complet. Si Créteil gagne, cela sera sûrement grâce à un exploit individuel de Dogo ou de Habbas. Mais le 0-0 n’est pas à exclure, d’autant plus que nous avons la meilleure défense du championnat.

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer