ActusAvant-Match

J14, SC Toulon – Etoile FC

Nouveau derby face au voisin Est-Varois, qui réussit plutôt bien ces dernières années face au Sporting Club Toulon…

Dans quel état seront les hommes de Ludovic Batelli après 2 défaites et un nul à BR ? Face, qui plus est, à un adversaire comptant 3 victoires lors de ses 3 derniers déplacements en championnat ? Une équipe visiteuse efficace : 7 buts marqués et solide avec 1 seul encaissé. Des performances qui permettent aux joueurs de Jean-Guy Walemme d’être classés 6ème avec 19 points et un match en moins. Assurément un groupe en pleine confiance après un départ compliqué, mais nous y reviendrons.

Toulon et ses absents…

Côté toulonnais, encore une fois, nombreux seront les absents. Et sans faire injure à ceux qui les remplaceront, nous constatons que le choix de travailler avec un groupe réduit ne fait que révéler le manque d’homogénéité entre titulaires désignés et remplaçants confirmés.

Quelle sera la compo du Sporting samedi ? Jugez plutôt : aux absences actées de Bamba, Constant, Belkacem, Hsissane, El Hamzaoui et Ouasfane ; se sont greffées celles de Gomez exclu à Grasse et Diallo claqué. Labor et Bayo sont eux incertains. Sans compter que nous ne savons pas à l’heure où sont rédigées ces lignes, si la nouvelle recrue Simpara sera qualifiée ? Mais compte-tenu de son hospitalisation, il ne pourrait prétendre à un poste de titulaire.

1er club du Var…

L’Etoile FSR FC est bien, en cette veille de 14ème journée, le 1er club du Var au classement de N2. L’équipe est parvenue à inverser la spirale négative du début de saison (3 défaites et 1 victoire lors des 5 premières journées dont la 1ère fut reportée pour cause de cas de Covid du côté d’Aubagne). Invaincus depuis le 11 septembre suite à un cuisant 3/0 reçu face à la réserve de l’OL, les étoilistes n’ont encaissés que 4 buts en marquant 13 fois en 8 rencontres. Sur cette même période Toulon, compte 3 victoires, 2 nuls et 3 défaites. Marquant 8 buts et en encaissant le même nombre.

Le Sporting, qui n’a remporté qu’un seul match sur ses terres, semble souffrir d’un mal difficile à expliquer. Malgré des performances décevantes, les supporters continuent de pousser… pour le maillot. Mais l’équipe n’y arrive pas. Et le nombre conséquent de cartons reçus illustre sans aucun doute un manque de sérénité évident. La seule générosité arbitrale ne pouvant expliquer les sanctions infligées. Malgré l’expérience de joueurs au passé professionnel et l’antériorité des plus anciens, ce groupe manque du caractère propre à l’identité tant aimée des toulonnais. Mais aussi de leaders aptes à diriger, rassurer ou servir de relais.

Sur le papier le match semble bien déséquilibré, mais n’est-ce pas dans ce type de situation que l’on peut mesurer la force d’un groupe ? Le Sporting n’a d’autre choix que ne pas perdre samedi soir. Pour les supporters encore présents au stade ; endiguer une dynamique en dents de scie et peu rassurante ; s’éviter une méga crise lors de la trêve hivernale !

En attendant de connaitre le résultat du soir, seront inaugurées la veille avenue Aristide Briand, des chambres destinées à accueillir de futurs joueurs Azur et Or. Les prémices d’équipements participant au tant attendu centre de formation… Le professionnalisme dans 5 ans ?

Laisser un commentaire avec Facebook

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page