ActusInterview

Entretien 1ere partie – Claude Joye : “L’ambition de monter rapidement en National”

Les Interviews du Mouvement Azur et Or

C’est dans un BR à l’atmosphère studieuse, où se prépare un match de détection des plus intéressants, que nous avons pu rencontrer Mr Joye afin de faire le traditionnel point semestriel sur la situation du club et sur son avenir. Projet, transfert, supporters… c’est installé sous la Borrelli, à l’abri d’un soleil estival, que le Président a bien voulu répondre aux questions du Mouvement Azur et Or. 1ère partie d’un enrichissant entretien sur la saison à venir.

Président, quel bilan tire-t-on d’une telle fin de saison ?

Tout d’abord, avec cette montée en CFA, nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés. Ensuite c’est toutes les équipes du club qui se sont bien comportées : l’ensemble est donc très satisfaisant. Un seul regret, la montée ratée des U15 pour pas grand-chose…ça s’est joué de peu. C’est dommage.

Quelles sont les ambitions pour la saison prochaine ?

Elles sont élevées. Globalement, nous repartons sur un nouveau projet ; le souhait du club, c’est de pouvoir effectuer 2 montées en 5 ans, même si on espère un peu pouvoir les réaliser plus rapidement. Pour ce faire nous nous sommes appuyés sur un entraîneur qui a déjà réussi ces montées-là. Et ce profil-là est rare. Au niveau du groupe, nous souhaitons devenir intraitables à domicile : pour cela, nous avons décidé de faire de BR un vrai lieu de vie commun et de recentrer nos installations – notamment médicales – afin de faire « vivre » le groupe ensemble tout au long de la semaine à Bon Rencontre.

Justement parlez-nous du nouvel entraîneur, Mr Veilex… Pourquoi ce choix ?

J’avais le choix entre plusieurs profils d’entraîneur dont certains ont évolué longtemps à des niveaux plus élevés. L’important pour nous, c’était d’avoir quelqu’un qui connaisse la division, qui soit capable de discerner les bons joueurs des championnats dans lesquels nous allons évoluer. Il y a certains entraîneurs de Ligue 2 qui ne sont pas capables de vous dire que tel ou tel joueur est apte à jouer le haut du tableau en CFA, par exemple. Ensuite de cette short-list j’ai rencontré Mr Veilex et j’ai découvert un profil qui m’a séduit : sérieux, en adéquation avec le projet, régional. Tactiquement, c’est un entraîneur qui aime presser très tôt, dès la perte du ballon. Et qui a donc déjà effectué les montées que nous cherchons nous-mêmes à effectuer.

Quelle philosophie dans la construction du groupe pour atteindre les objectifs du Sporting ?

À l’heure actuelle, le groupe de l’équipe 1 devrait encore être renforcé de 5 à 6 joueurs de très bon niveau. Dominique Veilex a déjà une bonne idée sur le potentiel du groupe et ce qu’il faut lui ajouter pour jouer les premiers rôles. En ce sens, les départs sont déjà décidés : Virgile Reset, Nicolas Marin, Samir Ouadfel, Farid Bouzine, Cyril Boukhit et Thomas Bellay ne devraient plus être des nôtres.

La majorité du groupe de l’année dernière à déjà re-signé, avec encore quelques négociations concernant un ou deux joueurs.

Et les recrues ? Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur Rémy Baty, Kenny Moulet et le retour de Cyril Manas ?

Nous cherchons un attaquant de haut niveau, un 9 puissant et complet, capable de s’imposer physiquement. Quelqu’un qui puisse nous apporter quelque chose en plus. Ensuite, il s’agira de doubler les postes et de faire jouer la concurrence pour être sûrs de pouvoir atteindre nos objectifs. Concernant Cyril, nous considérons toujours qu’il a un potentiel formidable : nous l’avons mis dans les meilleures conditions avec un contrat fédéral pour qu’il puisse être à 100% avec nous et se consacrer au Sporting. Concernant Rémy, c’est un joueur qui a explosé en 9 cette année, et qui nous apportera un profil différent par sa vivacité. Et dans notre démarche de recrutement et de supervision, quand on s’est renseigné sur les meilleurs joueurs de CFA, le nom de Kenny Moulet est ressorti régulièrement.

D’ailleurs, au niveau transferts, je peux vous dire que Patrao ne viendra pas. Et qu’ Afonso Santos est une rumeur totalement infondée.

Président, dans quel groupe souhaitez-vous évoluer ?

Changer de groupe, c’est une décision collective, qui s’est prise avec l’entraîneur. On a bien conscience des pour et des contre, mais finalement, le plus sage c’est d’en faire la demande pour des raisons de sécurité. Si je devais choisir, personnellement, je souhaiterais aller jouer dans le groupe de Lyon.

Pouvez vous nous préciser le rôle qu’est appelé à tenir Mr Parizot au Sporting cette saison ?

Tout d’abord, laissez-moi vous dire que je considère Mr Parizot comme un excellent recruteur. Nous avons eu besoin de lui pour rentrer en contact avec quelques joueurs et pour négocier avec eux. En ce sens nous n’avons aucun problème pour travailler avec lui ponctuellement. Cependant il n’est pas appelé à occuper un poste durablement au sein du Sporting.

Lire la partie 2 de l’interview.

Laisser un commentaire avec Facebook

Via
Mouvement Azur et Or
Tags

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi...

Fermer
Bouton retour en haut de la page