ActusCompte-Rendu

FC Martigues – SC Toulon, le compte-rendu du match

N2, journée 10

On savait l’équipe Martégale rugueuse mais c’est un Sporting taille patron qui rafle la mise…

Nous l’avions écrit dans notre avant-match, le FC Martigues comptant le même nombre de points (avec un match en plus) ; le même nombre de buts inscrits mais une meilleure défense (1 buts de moins) ; nous pouvions légitimement nous attendre à une soirée difficile. Sur un terrain que l’on pouvait craindre des plus lourd suite aux fortes pluies mais aussi, un adversaire sans grande pression après une saison 2017/18 tendue, le fiasco Giabiconi et, un énième sauvetage par la municipalité de la Venise provençale.

La 2G haut débit…

Compositions :

FCM : ADRIEN – LEPARMENTIER (MADI 81′), SAIDOU, BEHLOW, KIBUNDU – BELLOUMOU (FOFANA 69′), ABDOU (cap.), CABON, KADIR – DIARRA, NIANGBO (BELARBI 83′)

SCT : VIVIANI – SAHNOUNE (cap.), MEDOUKALI, OUASFANE – BAYO, MOULET, ECH-CHERGUI, ATLAN – PINHEIRO (ZOUAOUI 69′), GUILAVOGUI (MICHEL 86′), GONCALVES (GOMIS 74′)

Jody Viviani a passé une soirée somme toute tranquille. Les locaux ne se montrant guère dangereux sans doute aussi bien maitrisés par une défense OuasfaneMédoukaliSahnoune grandiose. Pour sûr, la meilleure ligne centrale du championnat. Bayo un peu dans la difficulté notamment en première période a à sa décharge, été confronté à un client comme Abdou. Seb Atlan a bien tenu un rôle de milieu récupérateur avec en bonus, cette faculté à créer, relancer proprement. Kenny Moulet et Ayrton Piñheiro Victor ont dominé leur sujet. Le premier comme à son habitude et le second grâce à une vision de jeu impressionnante. Driss Ech-Chergui comme à Lyon semble beaucoup plus à l’aise à l’extérieur. Son placement et son pressing étant des plus précieux lorsque Toulon n’est pas sensé faire le jeu. Le tandem Guilavogui/Goncalves impressionne de plus en plus. Et que dire de leur entente ? Malgré l’absence de Diallo, la toujours non qualification de Barbier et le manque de temps de jeu de Michel ; la doublette brille. L’un marque l’autre, concède le pénalty. Les 3 remplaçants ont tous fait une bonne rentrée : Zouaoui d’abord qui retrouvait une place au milieu de terrain après la sortie de Ayrton. Gomis s’est montré intéressant dans ce rôle de poison tournant autour de Guila puis, de Michel. Kenny qui continue de cumuler du temps de jeu mais en étant malheureusement insuffisamment servi.

Inquiétude pour Alexis Goncalves Pereira…

Seul bémol de cette performance, la blessure de Goncalves. Alexis a été sorti par précaution. Si sur l’action on pouvait craindre une grosse blessure, les informations récoltées se voulaient rassurantes. Ce samedi soir, nous avons vu un Sporting taille patron. Un groupe qui a maîtrisé un match capital de bout en bout. Tant par sa solidité défensive que par son efficacité offensive. Une équipe qui se comporte comme un favori logique à la montée. Et ce ne sont pas les supporters martégaux avec qui nous aurons échangé tout au long du match qui diront le contraire. Tant ils ont été impressionnés par la maîtrise technique et physique Azur et Or. Clairement pour eux et bon nombre d’observateurs, la meilleure équipe vue à Francis Turcan où les Sang et Or étaient jusqu’à lors, invaincus cette saison. Le travail paye et le match en retard à jouer face à la réserve de l’OM pourrait placer Toulon en dauphin de l’Etoile … en cas de victoire. Nous, on y croit. Forza !

Les stats du match par notre partenaire AMASTAT

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page