ActusCompte-Rendu

SC Toulon – AS Cannes, le compte-rendu du match

Coupe de France

Match très agréable à suivre hier avec des buts, de l’intensité, du suspense… Bref, un vrai match de foot comme on les aime, malgré le temps, il semble que la magie de la coupe ait opéré.

Une première mi-temps soldée sur le score de 1 à 0 pour les Toulonnais, fort justement, par Goncalves servi par Guilavogui, la 2 G sera le duo de choc de ce match (et sûrement des mois à venir, étant les 2 seuls buteurs et passeurs décisifs).

En seconde, sans crier gare, Cannes va revenir au score puis carrément prendre les commandes sur 2 belles actions et avec un grand réalisme. Entre temps, l’arbitre ne sifflera pas un penalty évident, la main du joueur cannois allant au ballon au-dessus de sa tête pour ce qui aurait pu être le tournant du match.

Malgré ces triples coups du sort, le Sporting va tout naturellement égaliser par Goncalves superbement servi par Guilavogui et devinez quoi ? C’est ce dernier, qui clôturera le score, bien servi par le double buteur Goncalves, un but mérité pour l’ensemble de son œuvre.

Andréani : une bonne première mi-temps où il effectue un arrêt de grande classe sur sa ligne face à l’attaquant cannois.

Pas aidé par sa défense sur les 2 buts pris.

Sahnoune, dans un rôle où il n’est pas le plus à l’aise, en latéral – là où il excelle dans l’axe -, aura comme à l’accoutumé, avec sérieux, largement rempli son rôle.

Match sobre pour Médoukali qui a parfaitement tenu la baraque remplacé par Ech Chergui qui fera une rentrée correcte.

Ouasfane, en difficulté sur quelques actions, notamment sur une qui lui vaudra le carton, peut et devra mieux faire, à commencer par la semaine prochaine à Martigues.

Zouaoui, très en jambes en première période, va piquer du nez en seconde où il sera moins en vue, l’égalisation cannoise arrivant de son côté sera le symbole de sa seconde mi-temps plus difficile.

Atlan, pour son retour comme titulaire à BR, effectue un match très propre en 6, ratissant nombre de ballons avec une technique au-dessus de la moyenne, du bon Atlan.

Bayo s’est repris par rapport à son dernier match contre Grasse où il était passé au travers. Pas aussi décisif que face à Lyon, du bon Julio quand même.

Pinheiro, méconnaissable, vif, tonique, incisif balle au pied, du déchet certes mais il est évident qu’il est bien mieux physiquement. Le travail de Masmoudi a l’air de porter ses fruits sur lui, il sera d’ailleurs à l’origine du premier but toulonnais, remplacé dès le début de la seconde mi-temps par un Moulet égal à lui-même.

Gomis : c’est l’éternel débat avec lui, il y a ses fans qui trouvent qu’il tente beaucoup (mais factuellement réussit peu) et ses détracteurs qui ne voient que ses travers. Sur ce match ce sera la même que très souvent vu avec Christophe, de bonnes choses dans ses percussions balle au pied et toujours pas mal de déchets…

Au final, sa prestation reste bien en deçà de la 2G Guilavogui Goncalves.

Dans un rôle d’ avant-centre tout nouveau pour lui en équipe première (il occupait ce poste en 19 ou en réserve), Guilavogui sort un match de grande classe ponctué par 2 passes décisives et surtout ce 3e but qui offre la qualif au Sporting et 1000 fois mérité au vu de sa prestation. On sent clairement qu’il a pris cette saison de l’ampleur et a franchi non pas 1 mais 2 ou 3 paliers d’un coup. Si jeune et déjà indispensable, remplacé par Belkassam qui aura 2 occasions de se mettre en valeur et accumule par la même occasion de précieux temps de jeu nécessaires à sa progression.

Goncalves, depuis son premier but en Coupe face aux Helvétiques, enchaîne les buts comme autant de perles. Doublé à Lyon, doublé hier et une passe déc’ pour Guilavogui, la meilleure recrue du mercato est impressionnante de volume de jeu, d’efforts et d’efficacité offensive même s’il peut encore faire mieux, l’absence de Diallo sera moins prégnante avec un tel joueur.

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer