ActusNewsletter

On ne joue pas avec notre club !

Le match à Rumilly est certainement le match le plus important de l’année parce qu’il va grandement conditionner la suite de la saison et la prochaine…

Objectif maintien…

Si l’on considère que le maintien se jouera à 33 points, peut-être moins ; avec les 27 déjà acquis et 7 matchs à jouer, le Sporting a une marge conséquente pour atteindre cet objectif. Un objectif qui paraît fou quand on voit le nombre de contrats fédéraux importants (2ème club sur les 64 de N2) et les noms : par la notoriété, certainement pas par le talent, des personnes qui « œuvrent » au sein du club, anciens ou nouvellement arrivés. Et il se murmure qu’un DS pourrait même signer pour l’année prochaine : une véritable armée mexicaine. Nous aurons le temps de l’évoquer dans les semaines à venir.

Incertitude(s)

En attendant, ce déplacement en terre savoyarde sera très important pour la suite : l’incertitude étant une donnée importante : le fait de ne pas savoir, avec assurance, dans quelle division se trouvera Toulon la saison prochaine, ne facilite pas le recrutement. Et autant en cas de victoire samedi prochain, le maintien sera quasiment assuré, autant une contre performance, sera angoissante et bien pénible à gérer.

Comment ne pas esquisser d’ores et déjà, un sourire (jaune) quand, à leur arrivée, Jean Tigana, Richard Bettoni et Christian Damiano ont pris les choses de haut ; sans préparation sérieuse (audit passé aux oubliettes) ; pensant que le niveau était faible (sic). Bien loin de l’image soit disant modeste et humble que certains ont cru percevoir alors qu’ils ont été tout le contraire : hautains, suffisants et irrespectueux : les avis des joueurs ont été unanimes et unilatéraux à ce sujet.

On ne peut qu’espérer dans ces conditions, que la claque reçue cette année, sans frais, espérons-le, soit retenue et utile pour rebondir. Encore faudra-t-il savoir si tous ces messieurs, grands connaisseurs du ballon (…), nous faisant vivre la pire saison sportive à un échelon amateur (le bénévolat a ses limites et est incompatible avec le professionnalisme que nous appelons tous de nos vœux ), fassent dans l’autocritique s’ils le peuvent et nous disent ce qu’ils en auront retenu et comment comptent-ils œuvrer. L’autocritique étant aussi essentielle qu’inexistante au Sporting !

La phrase consistant à nous dire que « nous avons appris de nos erreurs » sans nous apporter le moindre élément concret des leçons soit disant retenues, ne sont pas enclin à rassurer. Un dernier coup de collier lors des 2 prochains matchs et nous pourront enfin tourner la page d’une saison interminable et peu porteuse d’espoir. Même si on le sait, en foot, tout peut aller très vite : dans un sens comme dans l’autre.

Il faudra un changement radical dans l’approche pour que l’on revive l’espoir d’une saison réussie.

Messieurs, à vous de jouer. Mais pas avec notre club !

Manu

Laisser un commentaire avec Facebook

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page