ActusCompte-RenduRazCast Tv

MDA Foot – SC Toulon, le compte-rendu du match

Tout point pris n’est plus à prendre ? Le Sporting ramène le nul de Chasselay…

Crédit photo : LaRascasse.fr

Un stade champêtre, un accueil des plus convivial, un groupe Azur et Or soudé et conscient de l’objectif pour cette saison 2018/19 qui démarre.

1 point de pris ou 2 de perdus ?

Composition de départ : Viviani, Fall, Ouasfane (cap.), Medoukali, Moulet, Seïbou, Bayo, Piñheiro, Chehata, Ech-Chergui, Goncalves

Ils sont entrés en cours de jeu : Guilavogui, Preira, Zouaoui

Une première période dominée de la tête et des épaules par un Sporting joueur. Même si tout le monde n’est pas au diapason, il aura fallu 2 arrêts décisifs du gardien Jafari pour ne pas voir l’équipe varoise devant au score à la pause. Le Sporting a mené la danse, conservant le ballon, le faisant circuler. Chehata bien que connaissant beaucoup de déchets est omniprésent. Ouasfane se comporte en patron des lignes arrières, Ech-Chergui joue les métronomes et Goncalves fait mal, très mal par ses prises de balle, son physique et sa technique. Mais celui qui éclaire le jeu est une nouvelle fois Seïbou. Lors de son intervention au soir de la présentation des joueurs aux supporters, l’actionnaire majoritaire avait fait un parallèle avec l’Equipe de France, championne du monde en Russie. Nombreux dans la tribune étaient à comparer ce soir Mama à N’Gollo Kanté... Il y a pire… L’arbitre au terme de ces 45 premières minutes renvoie les 2 équipes au vestiaire sur le score de 0/0.

Certains ont le masque…

Seconde période, les toulonnais sont les premiers à retrouver la pelouse. Ils forment un cercle dans le rond central et l’on se dit qu’ils se parlent, s’encouragent, s’échangent encore les consignes que le coach leur a donné à la pause… Pourtant, c’est le MDA Foot qui hausse son niveau de jeu. Apportant même le danger par notre vieille connaissance Victor Samb. Et, sans une nouvelle très grosse intervention de l’homme du match Mama Seïbou en pleine surface toulonnaise, la sanction aurait pu être grande. Chehata nous gratifie d’un joli tir enroulé frôlant le montant gauche du gardien. Le Sporting finit bien et se crée encore une occasion : Goncalves tente une frappe placée là où tout le monde pense au lob, le gardien s’interpose. Le remplacement de Ayrton par « Guila » redynamise quelque peu l’équipe. Zouaoui fait une entrée correcte et Bruno Preira ne voit guère le ballon lui parvenir.

Alors faut-il nourrir des regrets ? Objectivement oui : il y avait la place. Mais ce serait manquer de respect à cette vaillante équipe du MDA Foot que de penser que ce type de match doit être une formalité. Afficher un objectif c’est bien. Être apte à l’atteindre en est un autre : tout le monde n’est pas encore à 100%. La préparation pèse lourd et l’on a pu voir que certains ont connu un cou de moins bien entre la 50ème et la 70ème minute de jeu : Ech-Chergui en est un « bon » exemple. La sortie de Goncalves si elle a soulagé nos adversaires a levé un atout à notre équipe.

D’aucuns diront qu’il va rapidement falloir trouver les ingrédients et la bonne carburation pour l’emporter ; que des prétendants adverses sont parvenus à empocher 3 points, que le Sporting compte déjà 2 unités de retard ; … Sauf que lorsque l’on a dit ça, on a rien dit : tout un groupe en est conscient. Plutôt que jouer les entraineurs, les « sélectionneurs », les tacticiens, faisons notre boulot et rendons-nous dès samedi prochain à BR pour l’encourager.

Pour la pression, croyez-nous, le staff, les joueurs et l’actionnaire s’en chargent très bien !

N-V M, président du MAO

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer