ActusCompte-RenduRazCast Tv

SC Toulon – FC Annecy, le compte-rendu (J26)

Le Stade était mieux garni qu’à l’accoutumée. J’ose croire que la mobilisation des supporters sur les réseaux sociaux, les publications quasi quotidiennes du club et notre lobbying ont contribué à faire de cette affiche une belle fête du football à Toulon. Il n’aura manqué qu’une victoire…

SCT – FCA, crédit photo : M.A.O.

Même le maire était là, c’est dire…

C’était donc le match d’une union sacrée en cette veille de dimanche pascal. Un match anniversaire pour les Fedelissimi qui fêtaient leurs 20 ans quand les anciens IRD invitaient leurs amis de la capitale. Autour du stade écharpe au cou les toulonnais se rassemblent, rêvant à cette place de leader tant convoitée. Sur le terrain, le groupe est à l’échauffement sous les ordres de Karim Masmoudi et toute sa Grinta. L’actionnaire majoritaire accompagné du maire sont tout sourire, saluent les supporters. Tout semble réuni pour que le choc tienne ses promesses.

J’ai durant les 93 minutes de ce match cru à la victoire. Même si Annecy m’a paru mieux en place et apte à nous crucifier ; même si la défense toulonnaise a parfois réitéré les errements entrevues lors des dernières rencontres, j’y ai cru. Le Sporting aurait pu le faire. Mais encore une fois, au-delà des qualités défensives des savoyards, c’est bien le manque d’efficacité dans le dernier geste qui nous coûte les 3 points. Andréani peut remercier sa barre (Nicolas Poulain touche l’équerre) mais les adversaires du soir, leur excellent gardien Julien Perez. Une nouvelle fois décisif. Comme à l’aller. Parce que même si Toulon a « vendangé », les occasions étaient bien présentes.

Une mi-temps chacun…

Au cours des 20 premières minutes Annecy a la main mise sur le match. Toulon est confiné dans son camp et ne parvient que très rarement à en sortir. Quelques éclairs très souvent enrayés par l’adversaire mais le Sporting finit bien. De bonne augure pour la seconde partie. Celle où les Azur et Or ont une propension à marquer…

Cette seconde période sera à mettre au crédit des locaux. Si le leader est en place, c’est Toulon qui maîtrise et accumule les opportunités. Le public aura beau pousser, le miracle niçois n’aura pas lieu. Les entrées De Ech-Chergui et Preira n’y changeront rien.

Toulon aime ménager le suspens et devra aller chercher les 3 points jeudi à Louis Hon. A quelques dizaines de kilomètres de ses bases, sans son douzième homme mais avec l’obligation de résultat. Dans un environnement que l’on sait déjà des plus hostile, sa résurrection dans l’antichambre du monde pro passe par cet exploit !

Les Statistiques du match par notre partenaire AMASTAT

N-V M, président du M.A.O.

FORZA !

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page