ActusCompte-RenduRazCast Tv

SC Toulon – Istres FC, le compte-rendu du match

CR du match SCT - IFC (2/3)

Le public toulonnais retrouvait ce samedi 21 juillet son équipe Azur et Or pour une rencontre amicale riche d’enseignements…

Composition du Sporting Club Toulon sur la 1ère période : Viviani – Fall, Medoukali, Ouasfane A., Atlan – Ech-Ergui, Ayrton, Seïbou – Diallo, Goncalves, Guilavogui

Tous les présents vous le diront, si au bout de 45 minutes, le Sporting avait mené de 4 ou 5 buts, il n’y aurait rien eu à dire tant l’équipe en place a proposé de jeu. Se créant de nombreuses occasions pour un seul but marqué par Ayrton sur une remise de Diallo. Les istréens eux, sont parvenus à marquer sur leur seul tir (Larhib)… Les toulonnais, les ayant enchainés : 17 (dont 3 cadrés et 1 poteau) ; un taux de réussite de passes de près de 88% ; 21 centres ! Une possession de balle de 31 minutes. De bonne augure pour la saison à venir.

1ère mi-temps, un Sporting pas récompensé…

Composition du Sporting Club Toulon sur la 2ème période : Andréani – Ronchetti, Ouasfane D., Sahnoune, Soury – Moulet, Bayo, Chehata – Zouaoui, Michel, Gomis

Une 2ème mi-temps plus compliquée. Le Istres FC a aussi modifié son équipe, celle-ci revenant avec un groupe pressant beaucoup plus haut et procédant en contre. Les toulonnais ont la possession de balle (28 mn) mais malgré les bonnes intentions de Michel, Moulet ou Chehata, les Azur et Or ne parviendront à frapper seulement 4 fois au but (tous cadrés). A noter la belle action qui emmènera le but de Bayo suite à une interception de Ronchetti sur l’une des seules phases offensives qu’il se sera autorisé. Les Bucco-Rhodaniens inscrivant leurs buts sur 2 de leurs 5 tirs cadrés (Mandrichi, Mokhtari).
2 buts istréens marqués sur les 2 seuls cadrés…

Une défaite toulonnaise qui fait suite à celle concédée en Haute-Loire la semaine passée. Alors faut-il comme certains s’alarmer ? Clairement NON !

D’abord, parce que la charge de travail est lourde et sérieuse. Ceci pour ne pas être fondu dès le mois de novembre/décembre ;

Aussi, parce que le staff fait énormément tourner. Au-delà des 23 joueurs présents au Chambon/Lignon, d’autres ont participé ou vont participer à ces matchs de préparation : Ronchetti, Magaddino, Belkacem, Omary, Girard

On voit du jeu, plus de longs ballons sautant les lignes en espérant trouver preneur ou un exploit individuel. On voit une équipe qui construit, une équipe dont les joueurs ont pour consigne de faire la passe qui permettra d’éliminer le maximum d’adversaires, des latéraux très impliqués offensivement (surtout lors des 45 premières minutes par Fall ou Atlan. Ronchetti ou Soury sur la seconde se montrant plus timorés), …

Dernier point : nous sommes nombreux à beaucoup attendre des jeunes associés au groupe N2 : Soury, Andréani, Driss Ouasfane… entre-autres. Pour performer, il va falloir que ceux-ci intègrent qu’ils ont changé de statut et qu’ils sont désormais plus que des doublures : des challengers ! Pour le staff ou l’actionnaire majoritaire, il faudra faire preuve de patience et, de pédagogie…

=> Statistiques fournies par notre partenaire, AMASTAT

 

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer