ActusCompte-RenduRazCast Tv

SC Toulon – Jura Sud Foot, le compte-rendu (J28)

Il ne fallait pas être cardiaque ce soir. Dans un affrontement entre 2 beaux prétendants, c’est Toulon qui l’emporte au bout du suspens…

Monsieur THIL….

Je ne peux essayer d’avoir une analyse claire tant l’ascenseur émotionnel fut fort. Impossible aussi de mettre en lumière un joueur toulonnais tant c’est tout un groupe qui sera allé chercher ces 3 points capitaux.

Ce que j’ai vécu en ce samedi soir est aussi fort que ce fameux match de coupe de France joué à Mayol face aux Girondins des Zidane, Lizarazu et autre Huard. C’était au siècle dernier. Côté jurassien, on a vu du costaud, de l’organisation et un Monsieur : Grégory Thil. Au-delà de son efficacité, il y a le fou de foot quasi quadra qui ne peut encore raccrocher. Ecoutez son interview d’après-match, c’est un privilège d’avoir pu rencontrer un tel compétiteur.

Il suffira d’un signe…

En ce 11 mai, la fête fut belle. Elle avait démarré dès la fin du match face au voisin Hyérois une semaine plus tôt… Durant les 7 jours séparants ces 2 rencontres, on pouvait sentir la pression, l’engouement, l’excitation. Partout : dans la ville, sur les réseaux sociaux, les lieux de football. On l’attend depuis tellement longtemps cette accession. On est tellement frustré de l’avoir vu nous échapper la saison passée pour un petit but que tout est bon pour se raccrocher qui à un signe, qui à une prière ou tout simplement, la foi en cette équipe.

Cette équipe, quelle équipe. A l’image de sa ville, de ses supporters et sans doute aussi, de son staff. Menée 2 fois au score contre le cours du jeu, ce Sporting aura su renverser la vapeur. Nous aurons tout eu : buts sur penalty, frappe lointaine et coup-franc.

Quelque chose d’infime…

A la mi-temps Toulon venait d’encaisser 1 but, était derrière au score là où il avait déjà frappé 10 fois, touché 2 fois les poteaux ou trouvé l’efficace portier Paul Cattier. Jura Sud équipe bien en place, évoluant en 3/5/2 et dans l’obligation de l’emporter pour encore espérer s’était laissée dominer pour mieux contrer. Efficacité et stratégie redoutables.

Toulon écourtait son temps de repos et revenait sur le terrain le 1er. Si la première période avait démarrée sur les chapeaux de roues pour nos Azur et Or, que dire de la deuxième ? L’intensité montait encore d’un cran et permettait à Moulet d’égaliser sur un pénalty enfin accordé après plusieurs actions litigieuses dans la surface des bleus marine. Le soulagement était de courte durée puisque 3 minutes plus tard, Seïbou commettait une faute indiscutable dans la surface et Grégory Thil ne se faisait pas prier pour transformer la sentence. Non sans mal puisque le peu sollicité Andréani repoussait le tir qui finissait malgré tout dans sa cage. Un coup de massue ?

Si après l’ouverture du score, les Jaune et Bleu avait accusé le coup, il n’en fut rien après ce nouveau coup du sors. Toulon redoublait d’efforts et c’est le minot de la ville Morgan Guilavogui qui égalisait d’une frappe limpide. Tout un symbole !

Il restait 17 minutes au chronomètre. Connaissant le résultat de Annecy vainqueur à Lyon, le Sporting devait impérativement l’emporter. Cette équipe pleine de ressources aura fini le match en trombe. Poussée, portée par un public en ébullition. Physiquement à l’aise, c’est sur un rush de Goncalves que le portier Jurassien commettait l’irréparable en dehors de sa surface. Sans hésitation l’arbitre sortait le rouge et donnait un coup-franc idéalement placé. Kenny Moulet c’était écrit frappait et délivrait tout un stade. De la pure folie !

Il restait 8 minutes dans le temps réglementaire et le délégué annonçait 300 secondes additionnelles minimum… Bon Rencontre retenait son souffle, Toulon gérait, que c’était long mais Monsieur Kherradji finissait par délivrer tout le monde. C’était l’explosion, la communion, un rêve éveillé.

180 minutes…

13 ans… 13 ans que le Sporting n’a plus connu le National. 180 minutes… 180 minutes pour le retrouver. Avec un tel état d’esprit, je ne peux, ne veux croire que cette saison n’est pas la bonne. L’euphorie passée, il est temps de se tourner vers le prochain match. Ce sera face à la réserve monégasque toujours en course pour le maintien. Méfi, ce sera sans doute plus difficile que ce que l’écart au classement peut laisser paraître.

Forza !

N-V M, président du M.A.O.

Les statistiques du match par notre partenaire AMASTAT

SC Toulon – Jura Sud Foot, live audio

Laisser un commentaire avec Facebook

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer